Histoire

Le Prix Mirabeau est né de l’initiative d’élèves de membres du Pôle Politique de l’Association Agir Alternatif de l’IEP de Grenoble .

Une partie des Sciences Po de France IEP possédaient déjà un concours d’éloquence interne à leur école et des associations pour la promotion des arts oratoire (L’Ecole des Jeunes Orateurs pour Strasbourg, Sciences Porateur pour Lyon ou Sciences Polémique de Paris) , mais tout cela sans qu’il existe de synergie entre les neuf écoles de Sciences Politiques.

Ainsi, après la prise de contact avec des élèves des différents IEP, chacun a répondu présent à ce projet commun pour créer un évènement fédérateur autour de l’exercice de la parole.

Ainsi c’est aujourd’hui à l’association de l’Ecole des Jeunes Orateurs de Sciences Po Strasbourg de prendre le relai et de donner à cet événement la portée qui lui est due en ouvrant sa visibilité et l’importance des arts oratoires à tout le champs universitaire.

Cela passe par la symbolique de l’accueil de la présélection du concours 2012 à l’Ecole Nationale d’Adminsitration. Il passe aussi par l’intérêt que rencontre l’enseignement à travers ses 3 but majeurs : apprendre à lire, écrire, compter et maintenant s’exprimer ! C’est dans ce sens que la région Alsace, et Philippe Richert, parrain de l’événement a souhaité aider l’EJO dans l’organisation du Prix Mirabeau.

L’idée de placer ce concours d’éloquence rassemblant les différents IEP de France sous l’égide d’un grand orateur s’est tout de suite imposée : Mirabeau est celui qui fut choisi par les fondateurs comme personnage au verbe haut, défenseur du tiers état et symbole de l’éloquence parlementaire.

Ce défenseur de la liberté, à l’éloquence historique, lançait cette phrase devenue célèbre lors d’une cérémonie des états généraux de juin 1789 au marquis de Dreux-Brézé demandant au nom du Roi la dissolution de l’assemblée : « Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté du Peuple et que nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes ! »

Mirabeau, de son nom comte Honoré-Gabriel Riquetti de Mirabeau, est cadet d’une famille noble de Provence. On lui connaît plusieurs surnoms en rapport à son origine et à sa fougue oratoire et politique : L’Orateur du peuple et La torche de Provence. Cette symbolique de la torche est utilisée dans la mise en valeur du concours (logo, affiche). Elle illustre à la fois le feu de la parole, donc la fougue oratoire, la flamme de la connaissance, et de manière générale l’engagement pour ses idées.

Joignez vous à ce concours d’éloquence où des élèves parleront avec feu pour alimenter la flamme du débat politique !