Portrait des 16 participants au Prix Européen de l’Eloquence 2017

fabrizio

Fabrizio Musso (Université pontificale catholique de Rio de Janeiro, étudiant en échange à Sciences Po Strasbourg)

« Moitié brésilien, moitié européen, venant de Rio de Janeiro, petit-fils d’immigrants européens, j’espère contribuer au prix européen avec une vision d’hors de l’Europe, une vision latine-américaine des questions plus débatés aujourd’hui au sein de l’europe. Connaisseur de la bonne cuisine, des vins français, l’expérience d’Erasmus me donne élargir mes horizons dans une Europe riche par son multiculturalisme son diversité. On se voit au prix, à bientôt! »

xx

Ana Pardo Toranapardores (Université de Séville, étudiante Erasmus à Sciences Po Strasbourg)

« Je suis une étudiante espagnole du double diplôme en Droit et Direction d’entreprises mais si vous voulez savoir qui je suis il faut absolument que je vous parle de la danse et du théâtre! J’ai pratiqué ces activités depuis toute petite et elles on changé la manière dont je vois le monde! L’opportunité de faire une année Erasmus à Sciences Po Strasbourg, symbole de l’Europe, m’a fait sentir plus proche de cette belle communauté.

xx

En fait, mes parents m’ont toujours encouragée à me sentir une vraie citoyenne européenne grâce à plusieurs voyages qu’on a fait en Europe en échangeant notre maison avec celles d’autres familles pendant les vacances. Cela m’a permis de connaître un peu mieux les gens et les cultures qui forment la richesse de notre continent. Je suis très heureuse de pouvoir participer au prix européen. »

Federica Cusato (Université de Bergame)frederica

« Bonjour, je m’appelle Federica Cusato, j’ai 22 ans et j’étudie droit à l’Université de Bergame, Italie. J’aime voyager, découvrir de nouvelles cultures, m’embrouiller parmi les gens. Pour ces raisons j’ai décidé de vivre dans une autre pays, précisément en Belgique, pour 5 mois, grâce au programme Erasmus+. L’Erasmus m’a donné la possibilité de connaitre la jeune Europe qu’il a envie de grandir à travers différentes valeurs comme la liberté , le respect et surtout le droit de vivre ensemble malgré la diversité. Je crois que participer au Prix Européen de l’Eloquence sera une autre occasion pour me comparer avec d’autres étudiants. »

xx

Yann Lacoste (Simon Fraser University, étudiant en échange à Sciences Po Strasbourg)

yann

« Étant un Canadien provenant de la Colombie-Britannique (un Franco-Colombien), il est approprié de constater que je ne suis pas exactement un voisin proche de l’Europe. Par contre, pour ce qui me manque en rapprochement géographique je pense me rattraper en intérêt et appréciation. Ma mère étant française j’ai rapidement été exposé à non seulement la culture française, mais également la culture européenne dont j’apprécie rapidement les particularités. Grand passionné du voyage, du fromage, des rencontres et du partage faire mon année d’échange à Strasbourg me permet de vivre toutes ces belles choses dans un environnement bel et bien européen. Ayant pu faire le contraste entre ma vie de tous les jours Canadiennes avec mes visites en Europe quand j’étais plus jeune, je me trouve choyé de pouvoir approfondir ceci en vivant réellement en Europe.
Participer à ce concours est pour moi l’opportunité de continuer à vivre une année magique et de continuer de faire ce que j’aime, mais dans une nouvelle lumière, avec une nouvelle perspective extrêmement intéressante ! »

Saoirse O’Dea (University College Dublin et Université Paris 2 Panthéon-Assas)

saoirse

« Strasbourg… Saoirse O’Dea est arrivée ! J’ai l’honneur d’être une de ses proches et tous les participants de ce Prix d’Eloquence 2017 sauront bientôt pourquoi. Nous nous sommes rencontrées le premier jour de notre licence en droit, il y a trois ans. La première chose que j’ai remarquée était la façon dont elle pouvait d’égayer chaque coin de la chambre dans laquelle elle se trouvait avec son grand sourire. Trois ans plus tard, nous sommes les meilleurs amis du monde grâce à sa gentillesse, son intelligence et son super sens de l’humour ! Mais faites attention ! Bien qu’elle soit sympa, elle ne fait aucun prisonnier quand il s’agit d’atteindre ses buts et je n’ai aucun doute qu’elle réussira bien dans ce concours. De plus, elle a bien sûr, la chance des Irlandais ! 🍀 Avant que le concours prenne fin, Saoirse sera devenue ami avec tous les autres participants (pour autant qu’ils apprennent la prononciation correcte de sa prénom – je vous donnerai maintenant des conseils, c’est prononcée comme Seer-sha) ! Bon courage à tous mais surtout à Saoirse, l’Assassienne qui remplira Irlande de fierté ! »

Pauline Przyrowski (Université de Strasbourg et Universidad Autonoma de Madrid)

pauline

« Pauline est une personne curieuse qui s’intéresse à tout et à n’importe quoi. Une fois qu’un sujet l’intéresse rien l’arrête! C’est une idéaliste qui a peut-être trop tendance a relier sa passion vis-à-vis de la culture japonaise avec tous les aspects de la vie courante. Elle recherche éternellement à comprendre le monde qui l’entoure, elle ose se poser des questions qui sortent l’ordinaire et n’hésite pas à se remettre en question, tout en gardant certaines convictions. C’est cette sensibilité sur le monde, cette recherche constante de l’anticonformisme, de la vraie nature de l’être humain et de sa vrai nature, qui la rend si spéciale, et lui permet vivre de nombreuse expériences »

Arhaud Mesnard (Trinity College Dublin)

« Bonjour je m’appellearthaud Arthaud Mesnard, j’ai 21 ans et je fais un double license Business et Français à Trinity College Dublin en Irlande. Ayant vécu en France et en Irlande et étant franco-irlandais, l’Europe a joué un rôle important dans ma vie. J’ai eu la chance de faire un Interrail: j’ai visité de nombreux pays européen et j’ai découvert une grande diversité et une grande richesse culturelles au sein de l’Europe. Je suis profondément pro-Europe et j’ai décidé de participé au Prix Européen de l’Eloquence afin d’apprendre et de débattre sur des sujets d’actualités. »

Mylana Pfeiffer (Université de Strasbourg)

Myla

« Il y a 23 ans je suis née en Ukraine. Enfant d’un jeune couple simple, père pompier et mère comptable, mon éducation a très tôt été confiée à mes grands parents. À l’âge de 9 ans, j’ai joint ma mère au Luxembourg, qui s’y était installée afin de m’offrir une meilleure vie avec des perspectives pour l’avenir. Dans ce pays unique marqué par son multiculturalisme, j’ai perçu l’importance des langues pour un bon vivre ensemble et j’ai pris beaucoup de plaisir à les apprendre. J’ai pratiqué le chant, le piano et la danse, puisque la musique, et les arts en général, m’ont toujours fasciné par leur pouvoir de transmettre des émotions et des messages. Une de mes plus grandes passions est la découverte de différentes traditions et mentalités des gens à travers le monde, ce qui s’exprime par mon désir de voyager. J’apprécie les avantages de la mondialisation et surtout de l Union européenne, tout en prenant au sérieux les risques et les dangers qui s’y attachent, qu’il faut absolument surpasser. »

Michael Netter (Université de Genève)

michael

« Hier un médecin spécialiste en ayurvédique, aujourd’hui, un marchand du bonheur, voilà l’étendue des personnes que j’ai la chance de rencontrer. En effet, chaque matin je tente de rejoindre la faculté de droit de Genève en stop. Ces rencontres aléatoires me permettent de découvrir des horizons différents du miens, qui ne cessent d’accroître ma curiosité sur ces différences qui, au final, nous rassemblent tous. Je suis persuadé que ce sont dans nos différences que nous pouvons construire un avenir serein. Cela explique mon grand attachement aux valeurs européennes. Une bonne conversation valant bien plus que quelques lettres, je ne vais pas aller plus en avant dans la description. C’est avec plaisir que nous apprendrons à nous connaître au Prix Européen de l’Eloquence! A très vite ! « 

Carolina Lima Henriques (Université de Lisbonne, étudiante Erasmus à Sciences Po Strasbourg)

Carolina

« Je suis portugaise et j’ai 21 ans. Je fais mes études en Relations Internationales à l’Université de Lisbonne. Être à Strasbourg signifie pour moi être au cœur de l’Europe. Je suis passionnée par l’histoire de l’Europe et je crois fermement aux valeurs du projet européen. J’aime mener la vie d’une façon légère et rire ! Je suis, surtout, très curieuse et je cherche à savoir plus et à respecter les différences. Voyager, c’est sans doute, mon loisir préféré. À mon avis, c’est à travers des voyages qu’on enrichit l’âme et nous devenons capables de mieux comprendre son prochain.C’est un vrai plaisir de participer à cette édition du Prix européen de l’éloquence, car il représente l’opportunité de trouver d’autres francophones dans une ambiance très internationale et sympa ! »

Joshua Haywood (Université de Strasbourg)

joshua

« D’origine anglaise, je suis actuellement étudiant en Philosophie, master II, à Strasbourg. Après avoir passé une année Erasmus à Sciences Po Strasbourg, je me suis rendu compte jusqu’à quel point j’adore l’Europe, la chance que nous avons de vivre sur un continent aussi fascinant, culturellement varié, tolérant. Je suis passionné par les langues étrangères, les voyages, l’art, les parties d’échecs, les compétitions sportives, l’écriture créative, la paix.

C’est un grand plaisir de pouvoir assister à cette belle occasion de pouvoir échanger des idées sur de nombreux sujets qui touchent les Européens au quotidien. Vive la francophonie ! »

Alice Shaw (Université de Strasbourg & University of Leicester)

alice

« Née en Angleterre et ayant développé une passion pour le français, c’était avec grand plaisir que j’ai réussi à obtenir une place sur un double-diplôme en droit anglais et droit français. Etre étudiante à l’Université de Strasbourg m’a permis d’approfondir mon intérêt pour l’Europe et toutes les opportunités qu’elle offre. Grâce aux voyages que j’ai effectués, aux études que j’ai entreprises et surtout aux amis que je me suis faits à travers mes expériences, je me sens européenne plus que tout. La décision de mon pays d’origine de sortir de l’Union européenne rend ainsi l’occasion de participer au Prix Européen d’Eloquence particulièrement intéressante. Je suis ravie d’avoir l’honneur de participer aux débats avec d’autres étudiants ayant le même esprit. »

Estzer Karacsony (Université de Strasbourg)

ester

« Son esprit est toujours au bord d’un avion.
Elle est une véritable voyageuse, une cosmopolite.
Une Hongroise à Strasbourg, une Européenne dans le monde.
Ce qu’elle ne supporte pas c’est l’inactivité et l’impuissance.
Ce qu’elle apprécie ce sont les découvertes, les aventures et les défis intellectuels.
Elle veut trouver sa place dans le monde.
Eszter cherche encore où elle va sans oublier d’où elle vient. »

Aidan Campbell (Queen’s University Belfast, étudiant Erasmus à l’Université Rennes 1)

Aidan

« Je m’appelle Aidan Campbell et je viens d’Armagh en Irlande. Je fais mes études à Queen’s University Belfast, et je suis actuellement en mobilité Erasmus à l’université de Rennes 1. J’ai eu l’opportunité de vivre avec des étudiants Erasmus pendant mes trois premières années d’université et c’est ici que j’ai découvert les différentes cultures en Europe. Après avoir été la première personne en plus de 5 ans à faire Erasmus dans mon cours, je me suis rendu compte que l’Europe nous donne l’occasion de partager la cultures, l’éducation et de découvrir d’autres pays. Je veux participer à ce prix européen d’éloquence afin d’apporter une vision unique des défis auxquels l’Europe est confrontée et participer à mon premier débat en dehors de l’Irlande. »

xx

Tatiana Varlan (Université de Strasbourg)

tatiana

« Née en Moldavie, je découvre la beauté et l’unicité de la ville de Strasbourg par le biais de mes études à la faculté de Droit. Ayant un intérêt particulier pour le Droit de l’Union européenne, j’ai l’honneur de constater que le Prix européen de l’Éloquence est une excellente opportunité pour les jeunes afin de débattre dans un esprit européen commun.
Pour moi, aider les gens et contribuer au développement de la société c’est une possibilité à caractère noble. D’où mon grand plaisir de participer à la compétition pour le Prix européen de l’Éloquence. »

Manon Douillard (Sciences Po Strasbourg)

manon

« Je m’appelle Manon Douillard, j’ai 22 ans. Je suis originaire de Valenciennes, dans le nord de la France et je fais mes études à Strasbourg. Je suis actuellement en quatrième année à Sciences Po Strasbourg, en filière « Etudes Européennes et Internationales ».
J’ai eu l’occasion de voyager en Europe, de pouvoir traverser la frontière belge à dix kilomètres de chez moi quand j’étais plus jeune, ou, aujourd’hui, de prendre mon vélo pour rejoindre l’Allemagne en quinze minutes. L’Europe c’est donc d’abord pour moi la possibilité de découvrir et s’ouvrir à d’autres pays et d’autres cultures. Après un an d’étude aux Etats-Unis l’an passé, j’ai pu réaliser la chance que l’on a de pouvoir voir plus loin que nos frontières nationales. C’est avec grand plaisir que je participe à ce prix européen d’éloquence, qui me donne l’opportunité de représenter mon école et ce face à des étudiants venant de toute l’Europe (et même plus loin cc Yann)! »